Controverse politico-juridique sur l’accord conclu dans le transport routier

Dans Le Monde du 7 octobre 2017, Antoine Vivant analyse le protocole d’accord signé le 4 octobre 2017 par les organisations syndicales représentatives des chauffeurs routiers et qui intègre toutes les primes associées au travail de nuit, du dimanche et des jours fériés dans les « salaires minimaux hiérarchiques », thématique pour laquelle la convention de branche continue de primer sur l’accord d’entreprise.